Marre de 2nd Life

Il ne se passe un jour sans que j’entende parler de 2nd life depuis plusieurs semaines. Et ca commence vraiment a etre harassant tout le batage mediatique qui englobe ce “phenomene”. Explications et coup de gueule… virtuel.

Ca y est. Ce qui devait arriver arriva. Et ce cher Jean Pierre Pernaut, vulgarisateur d’entre tous les vulgarisateurs, y allait de son petit reportage sur 2nd life. Ni une ni deux, l’effet Kamini prenait corps et on entendait parler a tout va de 2nd life. La deuxieme vie, magnifiquement traduite par des journalistes en mal de sensas.

Et voila. Les blogs de mes bloggers preferes se retrouvent eux aussi inondes de 2nd life. Je ne leur en veux pas. L’actualite se nourrit d’elle meme. Et comment ne pas parler de ce dont tout le monde parle ?

Fred Cavazza y va de sa visite guidee de SL (comprenez Second Life) tandis que Loic Le Meur est fier de nous presenter son ile, ou cohabitent son epouse et une autre femme. (Quid de cette autre femme rencontree sur SL? Mauvaises langues, s’abstenir.)

Bon, les grands gurus du web2.0 de l’internet nouvelle generation, des blogs, etc, etc, se mettent donc au demagogiquement correct.

Alors, mon interpretation de 2nd life est un peu plus radicale…

Il s’agit d’un monde virtuel. Qui dit monde virtuel dit possibilites quasi infinies en termes de marketing, de suivi de comportement, de tracking, statistiques, tests grandeur nature, etc.

Alors oui, SL est un concept passionnant pour toutes les marques qui se jettent dans la bataille sans savoir vraiment encore de quoi il s’agit. Mais SL est aussi et avant tout une communaute. Une communaute de personnes qui perdent tout ancrage dans le reel. IRL on dit. In Real Life. Au meme titre que nous ne sommes pas egaux face a l’alcool, la drogue, la cigarette, – enfin… toutes les dependances – nous ne sommes pas ?gaux face a la desocialisation engendree par SL. Certains se suffiront de quelques heures de connexion par semaine et d’autres passeront plus de temps sur SL que IRL. Et ca, c’est une verite.

question fatidique : LUI : Dans SL, je suis un beau mec costaud intelligent, avec reussite sociale epoustouflante. ELLE : Et IRL, t’es quoie LUI : Ben ….

Et oui, chez amis bloggeurs, grands gurus. De temps en temps, on doit aussi reflechir a une forme d’ethique qudan on ecrit pour une communaute de “readers” ou “RSS subscribers”.

En faisant la promotion de SL, vous incitez vos lecteurs a passer de IRL a SL. Et ca, sincerement, ca peut etre veritablement dangereux pour certaines personnes.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *